LE PORTRAIT GLUANT
     
LE PORTRAIT GLUANT
Cousin de la grenouille, toxique, gluant, le crapaud aux yeux bleus ou rouges est un allié. Plus efficace que les insecticides, il nettoie nos campagnes des moustiques et des limaces envahissantes. Portrait d’un amphibien international moche, méprisé et si utile. Méprisé des hommes, le crapaud est la sorcière de la grenouille. Laid, gluant, gras, gonflé, pustuleux, il a tout pour déplaire. Mais, c’est un grand anoure d’amour, un « bon coup » des eaux douces qui sait honorer sa Dame avec prémices, douceur et volupté pendant plusieurs jours. C’est un véritable romantique qui coasse, siffle et flute pour charmer les crapaudes. Le crapaud prolifère, tant mieux, têtards, crapelets se dispersent dans tous les mares pour engamer les larves d’insectes nuisibles. Les adultes nocturnes se baladent dans les forêts et jardins pour dévorer escargots, limaces, insectes terrestres. Sans crapaud, les animaux nuisibles pullulent.
Symbole de l’eau, il commande la pluie au Vietnam, au Moyen Orient et en Amérique du sud. C’est aussi un diable dont la peau venimeuse peut tuer un chat, un chien. Seuls, le hibou, le corbeau, la couleuvre sont immunisés contre sa peau toxique. Le pauvre crapaud maléfique possède deux types de venin. Le premier à l’odeur de champignon provoque un engourdissement du prédateur, le second, un liquide blanchâtre le tue. Les glandes à venin se situent derrière les yeux rouges toxiques des crapauds.
Top